Forum JARDIN AU NATUREL   Index du Forum
Forum JARDIN AU NATUREL
jardin,nature,photo,discutions
 
Forum JARDIN AU NATUREL   Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Region PACA ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum JARDIN AU NATUREL Index du Forum -> loisir ,détente et autres -> HISTOIRES DE VOS REGIONS, VOTRE PAYS
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
belle des champs


Hors ligne

Inscrit le: 13 Aoû 2009
Messages: 9 605
Localisation: sanary sur mer
Féminin Scorpion (23oct-21nov)
Point(s): 625
Moyenne de points: 0

MessagePosté le: Jeu 4 Fév - 16:19 (2010)    Sujet du message: Region PACA Répondre en citant

voici donc l'histoire de ma région PACA ( Provence, Alpes, Cote d'Azur)

voilà la carte de France pour situer ma région



Détail de ma région



Blason symbole de la région PACA



Histoire

La Provence-Alpes Côte d'Azur est l'émanation d'un territoire au passé riche et complexe. Son histoire commence il y a plus d'un million d'années avant Jésus-Christ. Il est ainsi possible de retracer toutes les grandes étapes de l'histoire de l'humanité depuis l'arrivée de l'homme en Europe. Pour ne citer que trois repères majeurs :
la découverte et la maîtrise du feu (400 000 ans avant J.-C.) ont laissé des traces à Terra Amata, à Nice. Le peuple ligure est le premier de la région dont l'histoire a conservé le nom et l'archéologie révélé quelques vestiges : les dolmens et les castellaras.
Et les Phocéens qui ont aussi marqué la Région en s'installant à Marseille et en fondant Antipolis et Nikaïa, qui deviendront bien plus tard Antibes et Nice.
Terre d'accueil et de convergence, formidable brassage des populations venues de tout le bassin méditerranéen, la Région possède une identité plurielle qui se reflète jusqu'à son paysage.
Entre Alpes et Méditerranée, la PACA offre de magnifiques paysages : calanques, gorges, parcs naturels et surtout des sommets culminant à plus de 3 000 mètres sur la frontière italienne. Oliviers, vergers et vignes côtoient le premier complexe microélectronique

olivier:




Le tourisme est le fleuron économique de la région. Toutefois, la PACA excelle dans d'autres pôles de compétences à forte valeur ajoutée : NTIC, biotechnologie, microélectronique…
En réponse aux défis technologiques actuels, s'est développé un enseignement de haut niveau avec des universités, des classes préparatoires, des écoles d'ingénieurs, des écoles de commerce, des instituts de recherche etc...
Voilà sans doute ce qui amène nombre d'entreprises nationales ou internationales à venir s'implanter ici, au cœur de ce Sud en plein essor.


LIEN:
http://www.1stpaca.com/culture/histoire.html

Situation géographique
Provence-Alpes-Côte d'Azur (orthographe officielle du Conseil régional) (Provença-Aups-Còsta d'Azur ou Prouvènço-Aup-Costo d'Azur en occitan provençal, prononcé [pʀuˈvɛⁿsɔ ˈaw ˈkɔstɔ d aˈzyʀ]) est une région administrative de la République française, au Sud-Est. Elle est souvent désignée par l'acronyme PACA ou Paca.
Elle est limitrophe de l'Italie dont elle est séparée par les Alpes méridionales. Au nord, elle voisine avec la région Rhône-Alpes et à l'ouest avec le Languedoc-Roussillon dont le Rhône marque la limite. PACA est baignée au sud par la mer Méditerranée. Provence-Alpes-Côte d'Azur regroupe six départements issus des provinces d'Ancien Régime de Provence et du Dauphiné. Une partie du Vaucluse est issue de l'annexion du comtat Venaissin pendant la période révolutionnaire et la rive gauche du Var des Alpes-Maritimes qui constituait le comté de Nice rattaché à la France en 1860 pendant le Second Empire (Le comté de Nice était une ancienne partie du duché de Provence avant 1388, date de la dédition de Nice à la Savoie). Le logo du conseil régional rappelle ces quatre régions en reprenant leur ancien blason dans certaines publicités.


Les départements de la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur sont : les Alpes-de-Haute-Provence, les Alpes-Maritimes, les Bouches-du-Rhône, les Hautes-Alpes, le Var, et le Vaucluse.
Sa géographie se caractérise par la grande diversité et par la nette division de son territoire.
Située en bordure de la mer méditerranée, au sud -est de la France, la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur est peuplée de 4,8 millions d’habitants. Son territoire avec une superficie de 31 400 km2 représente 5,8 % de la superficie nationale.
C'est l'un des territoires les plus beaux et variés de l'Hexagone, plein de contrastes, même dans sa population inégalement répartie : dense sur la côte, rare en montagne.


Relief

Elle comprend des zones de haute montagne, constituées par l'extrémité sud-ouest de l'arc alpin, des reliefs côtiers isolant des plaines littorales restreintes, et dans sa partie occidentale des zones de plaine dans la basse vallée du Rhône se terminant par un delta marécageux (la Camargue). Le point culminant de la région se situe à la Barre des Écrins (4 102 m) dans les Hautes-Alpes.

Climats
La région connait donc à la fois la chaleur et la fraicheur avec deux climats (méditerranéen et montagnard), lesquels avantages sont à peine distants d’une centaine de kilomètres. Le climat méditerranéen se caractérise par un excellent ensoleillement, un été très sec et un régime de pluies irrégulier aussi bien d'un mois à l'autre que d'une année à l'autre.Les quantités de pluies recueillies globalement sont importantes mais les épisodes pluvieux sont concentrés sur un nombre réduit de jours.Le fait que les pluies torrentielles ne soient que partiellement profitables à la végétation est l'une des causes de son aspect aride, et des feux de forêt. Le climat de montagne se traduit par des précipitations plus abondantes et par un bon ensoleillement hivernal.Par rapport à la plaine, les températures y sont en moyenne à 6 degrés au-dessous pour une dénivellation de 1 000 mètres.

Faune et flore
Du fait de sa grande variabilité de climat et de végétation, allant des sommets alpins jusqu'aux côtes méditerranéennes, la Provence est la région de France la plus dotée d'espèces animales et végétales. Le climat méditerranéen fait croitre une faune et une flore diversifiées depuis ses territoires plus au nord jusqu'à ceux de l’ouest. Près des littoraux, la végétation est majoritairement composée de pinèdes, maquis, garrigues et chênes verts. La douceur méditerranéenne permet également à la région de se spécialiser dans certaines activités économiques telles que la culture de la vigne et la production de vins (notamment les rosés) ainsi que la culture de la lavande et des oliviers, productions qui ont fait connaitre à travers le monde ses traditions et tout ce qui concerne son tourisme. Plus au nord, on trouve une région avec un climat alpestre et sa taïga de montagne comme végétation avant que celle-ci ne disparaisse à une certaine altitude.
La région comprend 3 parcs nationaux, 4 parcs naturels régionaux et 3 des 10 réserves de biosphère de France.


Population

Provence-Alpes-Côte-d'Azur est une région très urbanisée avec une population de 4,5 millions de citadins (90 % de sa population) qui résident dans ses quatre grandes métropoles, Marseille, Nice, Toulon et Avignon et dans les nombreuses villes moyennes de plus de 20 000 habitants.
Les habitants de Provence-Alpes-Côte-d'Azur ou PACA sont les Provençaux, Alpins et Azuréens, ces appellations sont utilisées par le Conseil régional et ses élus. Le gentilé "Pacaïens" est également utilisé mais est discutable et discutée par ceux qui se nomment plus volontiers Provençaux ou Azuréens voire Dauphinois dans les Hautes-Alpes, Bas-alpins dans les Alpes-de-Haute-Provence (du fait de son ancien nom : Basses-Alpes) la région PACA n'ayant pas à proprement parler une unité historique et/ou culturelle.


Histoire
Colonisée déjà par les Grecs, la région faisait partie de la province romaine transalpine dénommée Provincia Romana, d’où dérive son nom actuel, du latin Provincia et, postérieurement, Narbonnaise (en latin Narbonnensis).
La région fut successivement habitée par différentes peuplades germaniques comme celles des Ostrogoths, des Burgondes et des Francs. En l'an 879 apr. J.-C., la région fut incorporée au royaume sous le nom de Provence (quelquefois appelée Bourgogne Cisjurane ou Cisjurásica) et ensuite, au Xe siècle, intégrée au royaume d'Arles.
Au commencement du XIIe siècle, elle fut soumise à la juridiction des comtes de Barcelone sous le règne de Pierre II d'Aragon. Postérieurement, elle perdit toute autonomie, restant soumise à la maison d'Anjou qui gouverna de 1245 à 1482 jusqu'au règne de Louis XI de France et fut définitivement annexée en 1483.
1720-1722 : la grande peste, partie de Marseille, envahit la Provence et la dévaste ainsi que les États pontificaux (comtat Venaissin).
Lors de la Révolution française, la Provence est divisée en départements : Bouches-du-Rhône, Var et Basses-Alpes (futur département des Alpes-de-Hautes-Provence). Le 14 septembre 1791, Avignon et le comtat Venaissin sont rattachés à la France. Le territoire est temporairement partagé entre Drôme et Bouches-du-Rhône jusqu'à la création le 12 août 1793 du département de Vaucluse.
Parallèlement, la Provence retrouve le comté de Nice et donne naissance au département des Alpes-Maritimes le 31 janvier 1793 avant que celui-ci ne repasse sous le contrôle piémontais. En 1860, suite à un plébiscite, le rattachement du comté de Nice à la France ramène Nice à la Provence. Quelques territoires alpins du comté restent cependant italiens jusqu´en 1947 où un nouveau référendum entraine leur rattachement à la France, mettant un terme à près de sept siècles de division de la Provence, la frontière passant désormais par la ligne de crête.


LIEN: http://fr.wikipedia.org/wiki/Provence-Alpes-C%C3%B4te_d%27Azur

Flore de la région

La lavande



Histoire

* De l'antiquité au 18 ème siècle :
La lavande, plante médicinale tient ses origines sous les termes "lavandula stoechas" ou spica, et trouvent racine dès les Romains qui s'en servaient comme parfum, pour les bains et l'entretien du linge. Dans tout le pourtour méditerranéen se développe ainsi l'utilisation de la plante, rangée au nombre des "plantes précieuses" par les naturalistes romains (citée en particulier par Pline).
Mais ce n'est qu'au Moyen Age que l'on voit apparaître le terme "lavande", selon le verbe latin "lavare" qui signifie laver. Son utilisation était liée à la lutte contre les maladies infectieuses : le parfum est associé à l'aspect thérapeutique, on a longtemps cru que les mauvaises odeurs propageaient les maladies. A cette époque, on trouvait la lavande dans les jardins de monastères où, associée à d'autres plantes aromatiques, elle était utilisée à but médicinal. Les plantes étaient d'ailleurs les seuls éléments de la pharmacopée.
Quant à la cueillette de la lavande, elle apparaît dès le XIVème siècle dans des textes relatifs à l'herboristerie (cf. Les Herboristes de Lure). En 1371, la culture de la lavande existait déjà en Bourgogne et on la retrouve dans tous les "jardins de simples" où les "bonnes herbes" étaient réunies en une sorte d'armoire à pharmacie naturelle.
Le développement au XIIIème siècle des Facultés de Marseille et Montpellier a joué un rôle important dans la connaissance des bienfaits des plantes locales et les recherches des universitaires s'appliquaient aux moyens d'en extraire les principes actifs. On la retrouve citée dans de nombreux textes, elle était utilisée à but thérapeutique sous forme d'huile essentielle, tant à usage interne qu'externe, notamment suite aux épidémies de peste en Provence.


* Développement de la lavande à partir du 18è siècle

La ville de Grasse va avoir un rôle décisif dans l'histoire de la lavande. Depuis longtemps, Grasse est un centre important de traitement des cuirs, lié à l'activité pastorale de l'arrière-pays, pour lesquels apparaît au XVIIIè siècle une nouvelle mode : celle des cuirs parfumés. C'est ainsi que naît à Grasse une industrie très importante : la corporation des maîtres-parfumeurs devient autonome de celle des tanneurs dès 1759. La création de l'entreprise CHIRIS, en 1768, va démultiplier la demande de lavande et des plantes aromatiques de l'arrière-pays.
La cueillette de la lavande est une activité complémentaire réservée aux petits paysans, aux femmes et aux enfants. La fleur est vendue aux grassois comme matière première. Dans l'économie rurale concentrée autour des cultures vivrières, des céréales et de l'élevage, la lavande apporte une nouvelle source de revenus pour les plus modestes; d'autant qu'elle pousse toute seule dans des régions arides, sur des terres pauvres et impropres à tout autre culture. La cueillette de la lavande va devenir un facteur important de frein à l'exode rural qu'ont connu beaucoup de territoires ruraux similaires.


* L'apogée de la lavande : 1900-1950
Le développement des villes et de la consommation de parfums vont accroître la demande des parfumeurs en lavande. Le nombre des cueilleurs et les quantités récoltées augmentent et les communes instaureront des adjudications pour les collines à lavande.
Peu à peu, les paysans parviennent à s'équiper d'alambics mobiles et à distiller eux-mêmes sur les zones de cueillette. Puis des alambics fixes entourés de maçonnerie sont développés par des familles de cueilleurs :1882 : Sault - 1900: St André Les Alpes - 1905 : Entrevaux. Les Grassois installent sur place des distilleries de type industriel dès 1907 : distillerie SCHIMMEL à Barrême.
L'huile essentielle pouvant être stockée pour être vendue aux meilleurs cours, la spéculation se développe rapidement et les revenues appréciables des bonnes années permettent la modernisation des exploitations. Les courtiers auront un rôle prépondérant dans le commerce entre l'arrière pays et Grasse.
Dans les années 1920/1930, la cueillette de la lavande fine atteint une importance maximum avec les équipes de travailleurs piémontais, déjà employés pour d'autres travaux agricoles. Une amélioration du rendement est rendue possible grâce à l'entretien des terrains : épierrement, labourage, passage des troupeaux de moutons qui nettoient et fertilisent les terrains. Si les premiers essais de mise en culture datent de 1905 par une simple transplantation des plus beaux plants des collines dans les champs proches des villages, il faut attendre l' après-guerre de 14-18 pour voir se développer cette pratique.
Les coupeurs avaient remarqué des plants plus développés qui furent appelés "grande lavande" ou "lavande bâtarde". Entre 1925 et 1930, la technique de bouturage s'impose pour le lavandin, avec des sélections pour la recherche des plants offrant un meilleur rendement en essence et une meilleure résistance et adaptation aux terrains. C'est également à cette période que sont concentrés les efforts sur la mécanisation et la modernisation de la culture. Félix Eysseric, qui a créé son entreprise en 1928 à Nyons, invente entre-autres des appareillages destinés à l'exploitation de la lavande, la première machine à couper la lavande.


* Le déclin de la lavande fine
En 1952, les premiers essais de coupe mécanique et le développement des cultures de lavandin entraînent le déplacement des cultures. On assiste à une concentration des cultures dans les zones de plateau (Sault, Valensole) et de plaine (Vallée du Rhône) et à une extension de la culture du lavandin vers de nouvelles zones à partir de 1965 (Ardèche et Gard).
Dans le même temps, deux autres facteurs ont contribué à la diminution constante des surfaces cultivées en lavande : le développement de produit de synthèse l'apparition d'une maladie encore mal expliquée : le dépérissement prématuré des plants qui affecte directement la durée de vie et la productivité des plantations.
L'huile essentielle de lavande fine n'est plus utilisée dans les produits de grande consommation, où lavandins et produits de synthèse moins coûteux, l'ont remplacée. Elle demeure irremplaçable dans les deux domaines prestigieux de son histoire : la parfumerie de luxe et la sphère médicale avec le développement de la phytothérapie et de l'aromathérapie.


LIEN: http://www.futura-sciences.com/fr/doc/t/geographie/r/provence-alpes-cote-dazur/d/region-paca-decouverte-de-la-lavande_261/c3/221/p3/

L'olivier




L’histoire de l’Olivier remonte à la nuit des temps.
Nous n’avons actuellement aucune précision sur l’origine de l’Olivier, et les théories fulminent.
Son apparition sur Terre serait préhistorique et antérieure à celle de l’homme. Il pourrait être originaire d’Asie Mineure où l’olivier croîtrait de manière sauvage en de véritables forêts.
On a retrouvé des feuilles d’oliviers fossilisées en France à Roquevaire (Gard). Elles dateraient de 8OOO ans avant Jésus-Christ. L’une de ces feuilles est conservée à l’Institut de l’Olivier à Nyons dans la Drôme.
On nous rapporte qu’il existerait en Crète à La Canée une oliveraie dont les arbres auraient 5OOO ans d’âge et porteraient des olives. Leur circonférence serait d’environ 17 mètres.
La Culture de l’Olivier aurait débuté en Crète à l’époque paléolithique et néolithique, entre 35OO et 5OOO ans avant J.Christ, et se serait répandue ensuite tout autour de la Méditerrannée à partir du VI ème siècle avant J. Christ.
Il aurait été introduit en France à Marseille aux environs de 6OO avant J.Christ.
C’est à partir de la découverte de l’Amérique en 1492 que sa culture sort du Bassin Méditérranéen pour atteindre l’Amérique en passant par les Antilles.
En 1560, des oliviers sont cultivés au Mexique, au Pérou, en Californie, au Chili et en Argentine.
On le retrouve aujourd’hui en Australie, au Japon, et même en Chine.

SYMBOLE DE L’OLIVIER

Le premier livre de la Bible, la Genèse, débute par le récit de la création, suivi du Déluge.
Noé le patriarche avait 600 ans quand arriva l’évènement. Il entra dans l’arche avec toute sa famille et toutes sortes de bêtes sauvages. La pluie tomba pendant 40 jours et 40 nuits. Au bout de 40 jours Noé lâcha une colombe. Celle-ci n’ayant pu trouver un endroit sec où poser ses pattes, lui ramena un rameau d’Olivier.. C’est ainsi qu’il comprit que les eaux étaient descendues au-dessous de la hauteur d’un olivier et qu’elles se retiraient de la surface de la Terre.
Dieu avait fait la Paix avec les Hommes. C’est pourquoi l’olivier est aujourd’hui symbole de Paix et de Sagesse. Noé avait été choisi par Dieu pour sauver l’espèce humaine et animale car il était l’homme le plus Sage.
L’Oliveraie la plus ancienne et la plus connue est encore celle évoquée dans le Nouveau Testament de la Bible. Jésus s’en va prêcher sur le Mont-des-Oliviers (Mont Sinaï, Palestine), d’où vient peut-être le symbolisme de la Sagesse.
Chez les Grecs la couronne d’Olivier symbolisait La Force, car c’est dans du bois d’olivier que furent taillées les massues d’Hercule, et c’est avec un pieu en bois d’olivier qu’Ulysse terrassa le Cyclope dans la mythologie.
Le lit d’Ulysse et Pénélope aurait été fabriqué en bois d’olivier, lit qui n’accueillit aucun autre prétendant au Royaume d’Itaque pendant les vingt années d’absence d’Ulysse.


LIEN: http://www.mon-olivier-de-provence.com/histoire-olivier.html

Bienfaits de l’olivier
L’Olivier, arbre bienfaiteur a des effets thérapeutiques reconnus.
L'huile d'olive combat l’hypertension en infusant les feuilles en faisant bouillir 20 feuilles dans 1/3 de litre d’eau. Sucrer la boisson chaude et boire une tasse matin et soir durant 15 jours.
Macérées ou en décoction, les feuilles et les fleurs sont un excellent fébrifuge.
L’huile d’olive est l’aliment gras le plus digeste.
Elle est laxative.
Elle régule la sécrétion de la bile et prévient les calculs biliaires.
Elle favorise une bonne ossification grâce à sa forte teneur en acide oléique.
Elle traite les ulcères et les gastrites.
Elle lutte contre la sénilité.
Sur la peau elle est émolliente et adoucissante, calme les irritations.
Elle fortifie et adoucit les cheveux
En massage elle assouplit la peau, détend les muscles et les peaux contractées, combinée à une huile essentielle de lavande ou de romarin.
Le régime à base d’huile d’olive prévient des maladies cardio-vasculaires.


LIEN: http://www.lemoulindelafare.fr/olivier.htm

ET VOILA J'ESPÈRE QUE CE PETIT VOYAGE AU CŒUR DE MA PROVENCE VOUS A PLUT


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Jeu 4 Fév - 16:19 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum JARDIN AU NATUREL Index du Forum -> loisir ,détente et autres -> HISTOIRES DE VOS REGIONS, VOTRE PAYS Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com